Comment Optimiser les Dépenses pour Vendre son Bien Immobilier ?

Vendre un bien immobilier requiert beaucoup d’investissements et coûts impératifs pour procéder à la vente, et peut par conséquent vite devenir un cauchemar financier. Vous souhaitez optimiser vos dépenses pour vendre votre bien immobilier ? Découvrez quelles peuvent être les solutions pour vendre en minimisant les frais !

Quels sont les frais à prendre en compte pour vendre son bien ?

Un certain nombre de frais sont à prendre en compte lorsque vous entamez les démarches pour vendre votre bien.

Ces frais sont tout d’abord les honoraires de l’agence, les charges de copropriété, les impôts... en bref tous les frais administratifs liés à la possession d’un bien et à sa vente.

Une autre source de dépenses est la remise en l’état de l’appartement et tous les types de travaux et d’aménagement que vous pourriez vouloir faire en amont de la vente pour améliorer le bien et le rendre encore plus attractif pour les futurs acquéreurs.

Comment optimiser ces frais et autres dépenses ?

Les honoraires

Vendeur d’un bien immobilier, vous devrez assumer les honoraires de l’agence puisque vous êtes celui qui la sollicitez pour s’occuper de la transaction. Toutefois, vous pouvez très bien négocier pour que ce soit l’acheteur du bien qui prenne en charge le prix de la commission de l’agent immobilier.

En effet, cette information est stipulée dans le mandat et dans l’acte de vente et est déterminée d’un commun accord entre toutes les parties. C’est donc au vendeur et à l’acheteur d’en discuter et de s’accorder sur le paiement et ses modalités. Le paiement peut être partagé pour alléger la charge du vendeur, mais également parfois (plus rarement) intégralement prise en charge par l’acquéreur. En outre, les honoraires sont des frais variables qui sont susceptibles d’être beaucoup augmentés comme parfois beaucoup baissés et dans tous les cas, négociés avec l’agence directement.

En effet, il est tout d’abord possible de faire jouer la concurrence avec les autres agences. Une agence préférera probablement baisser un peu ses frais plutôt que de perdre un client à cause de cela. En outre, il existe des agences à frais plus bas que d’autres, des mandataires indépendants proposant des honoraires bien inférieurs ou bien encore des agences immobilières à commission fixe, comme Liberkeys qui garantit des frais fixes de 4 990 €. Ces frais ne changent pas quelle que soit la superficie, la localisation ou le prix du bien.

Enfin, si vous êtes vendeur, vous pouvez aussi proposer un mandat exclusif à un agent immobilier. C’est un échange gagnant-gagnant, car vous pouvez négocier cela en échange d’honoraires réduits, tandis qu’il gagne la certitude de toucher cette commission, étant légalement le seul mandataire.

 

Les charges

Les charges ne concernent que les biens immobiliers en copropriété. Toutefois, elles représentent des frais élevés, récurrents et parfois bien encombrants si vous êtes déjà engagés dans la vente et donc envisagez de ne plus être propriétaire du bien. Ces charges sont payées chaque année par le propriétaire du logement. Ainsi, même si vous vendez votre bien en cours d’année, les charges payées en amont de la vente sont à vos frais.

Toutefois, il est possible de répartir ces charges au prorata du temps de propriété du bien. Ainsi, vous pouvez vous accorder avec le futur acquéreur lors de la signature du compromis de vente.

 

Les impôts

Les impôts concernés lorsque vous êtes propriétaire d’un bien sont la taxe foncière et la taxe d’habitation.

La taxe d’habitation est payée par l’occupant du logement, qu’il soit propriétaire ou locataire, le 1er janvier de l’année d’imposition. Quant à la taxe foncière, elle est payée par le propriétaire du logement.

En cas de vente au cours de l’année d’imposition, c’est normalement le vendeur qui est censé payer cette taxe. Toutefois, il est possible de s’accorder avec l’acheteur quant à la répartition du paiement de ces taxes, surtout pour la taxe foncière pour laquelle il est courant de trouver, dans les contrats de vente, une clause de division au prorata du temps de propriété au cours de l’année.

En tant que vendeur, il est donc important de le savoir car cela réduit considérablement les impôts. Il faut cependant penser à le préciser explicitement sur l’acte authentique de vente.

Une autre source de dépense sur laquelle économiser…

La remise en l’état de l’appartement et tous les types de travaux et d’aménagement que vous pourriez vouloir faire en amont de la vente représente une source considérable de dépenses que vous pourriez souhaiter optimiser.

Afin d’économiser sur vos dépenses relatives aux travaux, nous vous suggérons une solution toute simple mais souvent efficace : le home staging. Le home staging est un terme qui décrit toutes les formes de décoration et d’aménagement qui permettent de donner une impression de modernité et de propreté à son intérieur afin d’optimiser sa vente. Le but principal étant de déclencher un coup de cœur, une excellente première impression et de permettre au potentiel futur acquéreur de se projeter directement.

Grâce à cette petite astuce, plus besoin de dépenser des frais monumentaux dans des travaux de fond et cela permet à coup sûr d’améliorer la rapidité et l’efficacité de la vente : on estime qu’après home staging, un logement se vend en moyenne en moins de 20 jours contre plus de 120 jours sans ! Parfois même, cela permet de pouvoir faire des offres de vente à des prix plus élevés. Finalement ranger, nettoyer, décorer le bien peut parfois suffire !

 

Il existe donc de nombreuses petites astuces pour optimiser les dépenses pour vendre votre bien immobilier et économiser un certain nombre de frais. Il n’y a pas de petite économie et toutes ces astuces accumulées sont bien utiles, surtout quand on sait que vendre engage déjà de nombreux frais inévitables.

 

 

Trouver mon bien idéal

 

Commentaires
0